WP_20180708_08_04_09_Pro

WP_20180708_08_05_04_Pro                         

                 Au sud de Toulouse, dominant l’Ariège, la haute silhouette de l’église de Venerque s’impose dans le paysage par son allure défensive, conférée par une couronne de machicoulis, merlons et créneaux rythmés par des échauguettes. Le vaisseau central de la nef est encadré par par un clocher-mur, lui-même crénelé, contre lequel s’est appuyée la surélévation de l’abside. À l’exception du chevet en pierre, l’édifice est construit en brique. Sa silhouette autant que son plan et ses volumes intérieurs sont le résultat des importants travaux du XIX siècle, qui parachevèrent l’édifice. Si les travaux du XIXe siècle sont bien connus, car documentés, la chronologie des campagnes de construction entre le début du XIIe siècle et les travaux du XIXe siècle est en revanche très incertaine